• Moi l'hétéro.

     Elle mouille ses lèvres avec sa langue,


    Rose et agile, elle va et vient,


    si désirable, attirante que je tangue,


    Elle suçote son doigt magicien,


    que j'imagine aller découvrir mon horizon..


    Elle est femme comme moi et m'enflamme,


    moi l'hétéro pure , offerte à la passion,


    Moi qui n'ai touché que mes seins,


    sans rêver à d'autres pareils,


    voilà que j'envie de toucher les siens,


    Voilà qu'à la femme je m'éveille..

    Je la regarde, j'ai envie d'elle...


    Je détaille son corps pulpeux,


    qui m'émoustille les ailes..


    Je cherche un destin crapuleux,


    une caresse nouvelle et offerte..


    Un désir si fort qu'il me consume..


    Mon corps tremble comme la bête,


    qui d'amour hurle dans la brume..


    Je la regarde, d'elle j'ai tant envie..


    Je veux connaître son jardin secret..


    Je veux avec elle prendre nouvelle vie...


    Moi l'hétéro, cette femme je veux aimer...

    Moi l'hétéro.

    G@G

    « Feu, quand tu nous tiensLa coquette »