• La volage.

     

    La volage

     

    Voilà que la volage Violette vient de se dévoiler

     

    et s’offre aux regards du voisin voyeur, en face.

     

    Sa vertu vaincue et vaine, prend vie sans voile

     

    lorsque valse son corps vallonné, vers le rapace !

     

     

    Elle virevolte, vivante et vivace, comme un vague

     

    qui vient vagir de veloutés remous verts et vaillants.

     

    Elle vampe le vicieux excité et gonflé de la dague..

     

    Violette, de verbage, n’a point besoin,elle vit de galants.

     

     

    Vernis vermillon au bout de ses mains vagabondes,

     

    elle vêt son corps de voluptueuses caresses versatiles.

     

    Vilaine tentatrice, victime consentante, presque immonde,

     

    Vénale et vengeresse d’un homme qui l’a laissée Futile. 

     

    Ghis.G.

     

    Clic pour vérifier
    « La JouisseuseFantasme. »